Mené par la Coop Paradis, L’ANNEXE est un projet audacieux de production de capsules tournées à 360°. Cinq vidéos d’artistes locaux ont été filmées en des lieux intrigants de Rimouski et sa région, vus sous un regard original.

Profitez des prestations de Fleurs dans le sous-marin Onondaga, de Confiture Maison aux Bains Publics, de Mélisande par le Théâtre des Petits Paradigmes Poreux et du GGRIL aux Jardins de Metis et de Contrée Corps à la salle Desjardins-Telus de Spect’Art.

Ce mode de captation permet de rendre les performances artistiques plus immersives, presque palpables. L’ambiance est empreinte de chacun des différents lieux, sublimant à leur tour les œuvres proposées.

Bienvenue dans notre réalité virtuelle!

Les artistes présenté.e.s par l’ANNEXE

Fleurs au Sous-Marin Onondaga

C’est l’arrivée de l’été après les tempêtes. C’est la renaissance du soi qui puise sa force dans la nature et les éléments. Composé de cinq musiciens authentiques et complémentaires et prenant racine au cœur de chansons poétiques, l'univers musical progressif de Fleurs se matérialise par la collaboration, la quête de vérité et de lumière.

Mélisande du Théâtre des Petits Paradigmes Poreux aux Jardins Métis

Les comédiennes Wina Forget et Camille Montagne proposent une adaptation de la pièce de Pelléas et Mélisande de Maurice Maeterlinck filmé aux Jardins Métis.

Le GGRIL aux Jardins Métis

Le Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée est un ensemble d’improvisateurs réunissant une instrumentation bigarrée et électrique: guitares électriques, cordes et percussions à l’avant pour une plongée ludique et crue en territoire libéré. L’ensemble est curieux et toujours à la recherche de nouvelles expériences musicales.

Contrée Corps à la Salle Desjardins-Telus de Spect’Art

S'inspirant des paysages et ambiances hivernales, Contrée Corps propose un voyage lent et contemplatif au fin fond de la saison froide. À la rencontre du spectacle musical et de création parlée, chaque bourrasque éveille sensations et questionnements sur la relation au territoire, au corps, à l’autre et à soi.

Confiture Maison aux Bains publics

Confiture Maison et ses invité.e.s proposent deux pièces lors de cette capsule: Les yeux dans la boucane et Qu’est-ce qui font le monde dehors ? Confiture Maison est un groupe rock rimouskois bien établi sur la scène locale.

ANNEXE 360° - Les coulisses

Pour ce premier jour de tournage, nous investissons une salle mythique de Rimouski : Desjardins-Telus !

Dès notre arrivée, nous ressentons le côté spectaculaire de la salle et de sa scène gigantesque, avec des moyens techniques de lumière et de son de haut niveau.

On se sentirait presque vedette ou star de cinéma, les privilégiés du monde du spectacle, sans parler de la loge des artistes où nous avons l’impression de passer aux mêmes endroits que beaucoup de personnalités connues.

Le temps d’installer les artistes, le magnifique piano dont est dotée la salle, ainsi que les lumières, et le show peut commencer.

Placée au milieu de la scène comme un micro de rockstar, la caméra 360° nous plonge au cœur de cette performance.

Fraîchement réveillés et motivés plus que jamais, nous arrivons de bon matin dans ce nouveau lieu de la culture rimouskoise.

Différents indices nous font ressentir le capital festif du lieu. Assez marrant de se retrouver tôt le matin dans un établissement ouvert la nuit.

Le groupe formé de plus de 11 artistes arrivent crescendo avec leurs propres instruments, si diversifiés…

On se questionne sur le choix de la salle pour la prise vidéo et c’est la salle principale de concert que nous choisissons en plaçant les artistes en ronde face à la caméra 360 toujours centrale.

Une réelle atmosphère de camaraderie se dégage de cette capsule, ainsi qu’un côté loufoque amené par le décor et cet imposant canoë retourné au-dessus du bar.

Arrivés sur les lieux après le tournage de la capsule de Confiture maison, nous voyons les touristes partir et le sous-marin, bête de ferraille, se vider de ses curieux, pour qu’au final nous ne soyons les seuls maîtres à bord.

 

Le très gentil gardien de cette merveille nous permet de visiter toutes les salles qui composent ce sous-marin ! La salle des machines, l’armement, les dortoirs et le poste de commandement !

À partir de ce moment, nous avions compris que nous allions réellement tourner dans un bout d’histoire.

L’ambiance rouge se prêtait à merveille au décor souhaité par le groupe Fleurs. Comme de vrais sous-mariniers, chacun avait son poste, une harmonie naturelle s’est créée pour l’installation des instruments et des artistes.

Vous pourrez remarquer à travers cette capsule une réelle réverbération sonore des notes sur les murs métalliques.

Pour cette première partie de tournage aux Jardins de Métis, nous plantons le décor dans une installation artistique constituée d’une forêt d’arbres sans branche sous un énorme chapiteau en toile de jute noire.

Cette prise n’est pas une performance musicale mais théâtrale, une pièce antique jouée par deux comédiennes de la troupe.

L’ambiance sous le chapiteau est assez sombre, avec toutes ces feuilles mortes par terre. Le réalisateur décide d’ajouter de la fumée artificielle, ce qui ajoute à l’effet escompté une couleur particulière.

Tout au long de la performance, la caméra est placée au centre de la scène, comme si vous étiez totalement immergé en tant que spectateur.

En cette deuxième portion de journée aux Jardins de Métis, nous changeons totalement de décor pour être en pleine nature sur une structure carré à deux étages en bois !

Le groupe composé de nombreux artistes se place et prévoit ses différents déplacements.

Certains ont amené des masques de fabrication artisanale, des brouettes et d’autres, pour rester plus classiques, leur guitare.

Pour l’anecdote la prise a dû se faire en plusieurs fois à cause de la météo changeante et des menaces de pluie ! Cependant l’équipe et les artistes n’ont pas baissé les bras face à l’adversité.

Une atmosphère enchanteresse se dégage de cette capsule. Un conte musical de fées et de lutins malins dans les bois.